Escrime

Description courte de la page

Le lycée Flaubert abrite le pôle Espoir des escrimeurs normands

Le lycée rouennais abrite depuis 2015 un pôle Espoir destiné à former la fine fleur des jeunes sabreurs régionaux. Une structure qui permet à ces sportifs en devenir de ne pas s’expatrier tout en poursuivant leur progression.

Ses escrimeurs font ainsi partie du Centre régional d’entraînement de formation en escrime de Normandie (Crefen). « C’est une reconnaissance pour nous, Normands, se réjouit Antonio Meffé, le directeur technique de ce pôle Espoir et conseiller régional fédéral. C’est quelque chose d’important car le Crefen a été mis en place pour ne pas déraciner les jeunes. Il y a deux ans encore, si l’un d’eux performait et souhaitait rejoindre une structure de haut niveau, pour les filles elles devaient aller à Orléans, et les garçons à Tarbes. »

Les champions normands du sabre peuvent désormais rester dans leur région lorsqu’ils progressent. « À terme, s’ils atteignent un niveau suffisant, le but est qu’ils puissent ensuite rallier l’Insep [Institut national du sport, de l’expertise et de la performance, NDLR] vers 18 ans », précise l’entraîneur principal, qui n’est autre que Mathieu Gourdain, double médaillé d’argent (individuel et équipe) aux Jeux Olympiques de Sydney (2000), entre autres.

Outre sa fédération, la Région, et le ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, ce pôle Espoir d’escrime a vu le jour grâce aussi au soutien indéfectible du lycée Flaubert, qui non seulement accueille ces futurs tireurs d’élite en les hébergeant (internat) et les scolarisant, mais également en leur offrant une salle équipée pour leur discipline juste en face de l’établissement.

« C’est un sport sur lequel on a des valeurs qu’on a envie de partager avec eux », témoigne d’ailleurs Jean-Marc Guerard, le proviseur.